FAQ – Gels UV

Les gels UV utilisés dans le cadre du modelage des ongles sont composés essentiellement de polymère. Il s’agit de matières plastiques très complexes initialement utilisées dans le domaine dentaire. Au cours des décennies, la pose de gels UV s’est considérablement démocratisée, il n’en reste pas moins des questions qui méritent d’être examinées. Notre FAQ répertorie ainsi dans les grandes lignes, la liste des questions les plus fréquemment posées sur la thématique des gels UV.

De quoi est composé un gel UV ?

Le gel UV est un mélange d'acrylate et de méthacrylate contenant des agents photosensibles qui sont activés par les rayons ultraviolets.En outre, la quasi-totalité des gels UV sont composés de pigments de couleur. Ces pigments sont notifiés systématiquement sur l’étiquette du gel par un code de couleur spécifique.

Les gels UV que l’on retrouve sur le marché se démarquent autant par leur fonction, leur qualité, leur viscosité que leur solidité. On aura compris que les caractéristiques des gels UV sont propres à chaque fournisseur et que la méthode de fabrication des gels UV sont des secrets bien gardés des fabricants. Généralement, il est quasiment impossible pour un chimiste de reproduire à l’identique un gel parce que d’un fournisseur à un autre, les matières premières vont différer.

Quelle différence entre l’adhérent, le modelage et  la  finition ?

Le gel d’adhérence,  plus connu sous le nom de gel de base constitue la première étape de la pose. Il permet de faire adhérer les autres gels sur l’ongle. Le gel de finition quant à lui, constitue la dernière étape et permet d’apporter de la brillance et de la protection à la pose. Ces deux gels sont dotés d’une consistance plutôt fluide et se posent en une à deux couches maximum.

La construction de l'ongle grâce au gel de modelage doit être réalisée avec le plus grand soin. C'est une étape cruciale dans laquelle la réalisation du bombé doit être effectuée  afin de garantir la tenue de la pose d'ongle en gel. Les gels de construction (ou de modelage) se distinguent en plusieurs viscosité et en plusieurs couleurs. La viscosité du gel se décrit par son épaisseur (fluide, moyen ou épais). Plus un gel sera épais, moins il aura tendance à couler vers les cuticules. L’application d’un gel à viscosité épaisse sera d’autant plus conseillée sur des ongles longs. Nos gels de construction sont dotés d’une viscosité moyenne à  épaisse.

Comment faire tenir les gels sur les ongles?

L’adhérent permet d'assurer la tenue des gels UV. Il agit comme un fixateur. Une fois appliqué, la couche collante qui se forme permet de fixer les couches de gels UV. On distingue trois sortes d’adhérent, à savoir le Primer, l’Ultra Bond et le gel adhérent.

  • Le Primer contient une quantité importante d’acide méthacrylique. Cet acide peut à long terme endommager la plaque de l’ongle. Ceci-dit, Il améliore significativement l'adhérence et est recommandé particulièrement pour les ongles mous, cassants ou à caractère gras.
  • L'Ultra bond est un primer sans acides, exempt d'acide méthacrylique. Il est bien moins agressif pour les ongles naturels que le Primer.
  • Le gel adhérent, quant à lui, contient aussi de l’acide méthacrylique mais en quantité moindre que le Primer.

Doit-on laisser reposer les ongles entre deux poses?

Si un adhérent hypoallergénique a été utilisé comme par ex. le Primer Ultra Bond, il ne sera pas nécessaire de laisser reposer les ongles entre deux poses. Après une dépose, l’ongle continue à pousser normalement. Afin d’éviter les risques de blessure, la dépose du gel doit être réalisée par une prothésiste ongulaire. En effet, un limage excessif n'est pas anodin, il peut brûler et attaquer la plaque de l'ongle. Indépendamment des produits utilisés, il est normal que vos ongles soient légèrement mous après une dépose car n'étant plus en contact avec l'air, les ongles ne durcissent pas. Il est de ce fait conseillé d’attendre au minimum  48h entre la dépose et le nouveau remplissage. Les ongles pourront ainsi se régénérer et retrouver une certaine solidité.

Pourquoi certains gels chauffent-ils pendant la polymérisation ?

Lorsqu'un gel UV reçoit l'énergie de la lumière UV, la polymérisation débute. Cette réaction dégage de la chaleur. Il s’agit d’une réaction chimique des molécules sous l’effet de la catalysation. Le durcissement du gel crée des sortes de frottements. Plus les frottements sont rapides, plus l’effet de chauffe se fera ressentir. Certains gels sont plus dures et rigides que d’autres notamment le Fibergel qui a pour particularité de développer rapidement cette sensation de chauffe. Cependant, la plupart de nos gels ne développent pas d’effet de chauffe significatif.

UV ou LED quel est le meilleur choix ?

Il est faux de penser que tous les gels se catalysent sous les lampes LED. Le spectre UV-A des lampes LED doit parfaitement répondre aux spécificités du gel à catalyser. Si le gel ne remplit par cette condition, une catalysation sous LED ne sera pas possible. Pour une polymérisation optimale, se prémunir d’une lampe UV reste donc le moyen le plus sûr. Nous proposons dès à présent des tubes LED nouvelles génération qui ont pour particularité d’être compatibles avec la quasi-totalité des lampes UV classiques. Ces tubes permettent ainsi la catalysation des gels UV ainsi que des gels LED. Le prix de ces tubes 2 en 1 (UV+LED) reste encore relativement couteux mais ce prix est très vite amorti par la durabilité et l’efficience de ces tubes. Inutile de vous encombrer avec deux appareils différents ou de porter votre choix strictement sur une gamme de gels spécifiques.

La sur-cuisson d’un gel, a-t-elle un effet néfaste sur l’ongle ?

Il est toujours préférable de suivre les recommandations des fabricants, ceci-dit, il est parfaitement possible de dépasser le temps de polymérisation des gels, cela n’affectera en rien la qualité ou la tenue du gel. Une polymérisation insuffisante à l’inverse risque de ne pas durcir correctement le gel.  Le gel sera certes catalysé en surface mais pas en profondeur ce qui risque de provoquer des décollements et des liftings. Pour les gels de finition, le fait d’augmenter le temps de cuisson permet d’accentuer la brillance du gel.

Comment conserver les gels ?

Les gels réagissent aux variations de température. En été, avec la chaleur, les gels auront tendance à se fluidifier. Il en va de même lorsque les pots sont entreposés à proximité d’une source de chaleur (ex : chauffage).  À l’inverse, en hiver, les gels auront plutôt tendance à s’épaissir. Lorsque les gels deviennent beaucoup trop liquides, il est possible de les conserver au réfrigérateur.

 De manière générale, il est recommandé de les stocker dans un endroit à l’abri de la lumière directe et de la chaleur.